Et je pèse mes mots...

Les 12 travaux d’Astérix


La pensée du jour
De même que tout royaume divisé est bientôt défait, toute intelligence qui se divise s’embrouille et s’affaiblit.
Léonard de Vinci

L’humeur du jour
En France, il y a Astérix ou Babar (merci Luc), le gène propre ou la graine de voyou, le fonctionnaire paresseux ou le privé fougueux, le travailleur ou le resquilleur.
T’es noir ou blanc.
Choisis ton camp.
Un manichéisme utile voire nécessaire pour faire oublier que seuls ceux qui ne décident plus – une fois le passage aux urnes acté – devront fournir l’effort qui sauverAAA l’économie de notre pays.

Une division subtile pour masquer le sans gêne de nos députés dont seuls 2 sur 577 ont voté « pour » la réduction de leurs indemnités.
Oui, nos députés, ces fameux élèves pourtant pas si assidus aux cours séances, nos chers élus qui savent  nous expliquer comment  faire 500 millions d’économies sans toucher à leur train-train de vie.
Du grand art.


L’ennemi de la Patrie, aujourd’hui, c’est le fraudeur.

Celui qui fait semblant d’être malade, qui exagère une dépression ou un cancer, qui s’offre une semaine d’arrêt pour un ongle cassé ou une pelade défigurante, qui surclasse sa crève en grippe. De toutes façons, « être indemnisé quand on est malade n’est pas responsabilisant » ose Laurent Wauquiez. Remercions le de nous aider à mûrir.

Le tricheur.
Celui qui met notre économie en péril, adversaire insidieux et invisible.
A ne pas confondre avec les magiciens qui font des tours de passe passe régulièrement exposés dans Marianne ou le Coincoin. Ça, c’est « TOTALment pas touche ».
Qui risquerait leur ire voyageuse sur l’air de « si c’est ça, je m’en vais»?


Quelque chose me dit qu’il sera plus facile à Astérix de nettoyer les écuries d’Augias-le-tricheur au Kärcher que de rapporter les pommes d’Or des paradis fiscaux

Le cadeau du jour
Il va nous en falloir de la potion pour avaler toutes ces pilules…

Publicités

4 réflexions au sujet de « Les 12 travaux d’Astérix »

  1. La politique ça m’emmerdait royalement, mais maintenant que l’économie s’en mêle, n’en parlons plus ! Des chiffres… beurk… beurk !

    Je soulignerai donc la virtuosité de ton article, des références très hétéroclites, même Babar trouve sa place ! ( Et les Barbapapas, tu n’as pas réussi à les caser ??? )
    Excellent article mené de main de maître.

    Je pense là, comme toujours quand ça va mal, faut se trouver des boucs émissaires : fut un temps c’était les juifs, là, les fraudeurs … à quand les centres de redressement pour leur apprendre la vie à ces petits salopiots ???? Ben oui quoi, ce doit être à cause d’eux que c’est la crise !!!

  2. Chatel, Wauquier, c’est de la graine de Lefebvre ça…………

    Superbe article, qui met en lumière que nous n’avons pas fini d’en baver, surtout que l’on va malheureusement en reprendre pour 5 années supplémentaires avec la même clique……

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s