Billet allégé.

Un village (si) parfait


La pensée du jour
Quand il s’agit d’un meurtre, il n’est jamais méchant d’expliquer ce qu’était la victime, répliqua Hercule Poirot. C’est absolument nécessaire. La personnalité de la victime est la cause directe de bien des meurtres.
Agatha Christie

L’humeur du jour
L’ennui n’aura pas raison de moi.
Ni la frustration liée à l’enfermement.

Comme beaucoup, ce n’est pas ainsi que j’imaginais le printemps.
Ni l’arrivée de mon 50e anniversaire. Mais je vis dans une maison, avec la chance (le luxe!) d’un jardin où se pressent les oiseaux et rotissent les chats…
Il serait indécent de me plaindre ou de pondre un « journal de confinement » à la Leila Slimani.

Ici, ça fait déjà 3 semaines que nous avons restreints nos sorties et activités. Les restrictions se font faites plus sévères tout au long de cette semaine.
Après avoir fait le ménage à fond, nettoyé le jardin et bousillé ma coloration, j’ai décidé de ne plus me regarder dans le miroir et d’essayer d’écrire une nouvelle.
Si je ne profite pas de ces heures imposées hors de mon rythme habituel, quand le ferai-je ?
C’est mon défi. Proposer chaque matin jusqu’à résolution des meurtres un épisode de « un village (si) parfait ». Voici le lien – mais je demande l’indulgence, Lecteur. Il y a un monde du billet au récit.

Le cadeau du jour
Et si Hercule Poirot me prête son chat…

2 réflexions au sujet de « Un village (si) parfait »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s