Ma vie Mon oeuvre

Pooky Van Damme


La pensée du jour
Soyez des spectateurs attentifs là où vous ne pourrez pas être des acteurs.
José Enrique Rodo

L’humeur du jour
Enfin il fait été.
En-fin…
Une journée chants d’oiseaux belle à sortir le barbecue et le coussin de Zib…
Direction la salle des fêtes pour une pièce de théâtre amateur « whodunnit » (qui est le coupable ?) à la clé, avec tirage au sort d’un gagnant. Fastoche : la coupable est forcément la concierge, dans l’escalier avec un pot de fleur. Le méchant n’avait qu’à pas faire chier son chat… Yep, j’ai trouvé le coupable et le mobile. De l’utilité de mes soirées Barnaby !

Je rentre via la Parc près de la maison et je ne peux m’empêcher de remarquer là un chien, ici un vélo sur l’herbe, plus loin une radio boum-boumante et je me gourmande de ne pas savoir ignorer ces manquements aux règles. C’est vrai quoi.. je m’auto-saoule à tout remarquer tout le temps… Chuis trop aware…
Tiens… comme ce chien là, qui tire la langue… Il n’aurait pas un peu soif avec cette chaleur ? Je propose un bol d’eau à sa maîtresse qui s’étonne que je puisse en avoir un sur moi. Non, ça non, mais j’habite là ! Je rentre et Zibou prête généreusement un de ses bols de jardins au toutou qui se désaltère.
Remerciements de sa maîtresse « on n’en rencontre plus des gens comme vous » Et bien je pense que si. Beaucoup de gens y auraient pensé mais peut-être pas osé proposer, autant par réserve que par « bah, ça ne me concerne pas ».
Aller vers l’autre spontanément n’est jamais être intrusif.
Faut pas hésiter.

Le cadeau du jour
Toi aussi, sois aware

Publicités

7 réflexions au sujet de « Pooky Van Damme »

  1. Pour faire un commentaire dans mon domaine de prédilection:
    Ou aussi spontanément proposer aux personnes qui semblent avoir besoin d’aide) de porter leurs valises/poussettes dans les escaliers des gares, ou proposer aux personnes agées/enceintes sa place assise (pour peu qu’on en ait une).
    🙂

  2. une fois, dans le RER, j’ai vu une adolescente donner sa pomme à un monsieur assis à côté d’elle, et qui, deux minutes plus tôt demandait de l’argent pour manger. la jeune fille s’est faite envoyée bouler méchamment et est restée sans voix, totalement démuni. Je sais pas pourquoi je pense à ça là en lisant ton billet… ah si… parce que parfois on ose et on se fait envoyer bouler… mais parfois non…

  3. Bon… Je pense que je suis obligé de poster sur ce billet :p
    Il a l’air trop bien le spectacle dont tu parles ! C’est quoi ? 😀

    Plus sérieusement, je pense que ton analyse est correcte et je pense que c’est plus par réserve et par peur de déranger qu’on ne va pas vers l’autre. Ça se voit dans les transports, et je pense que je n’aurais jamais osé faire une remarque (positive ou négative) à quelqu’un dans le train il y a deux ans… Maintenant, c’est un peu différent 😀

    Un rappel ne fait pas de mal, et je suis encore une fois en accord avec cet article (pour changer…), si c’est spontané, il faut y aller !

  4. Ben moi je n’ose plus beaucoup proposer mon aide, car bien souvent, je me suis vue envoyer bouler en voulant rendre service à certaines personnes !! mais mon naturel reprend le dessus, c’est plus fort que moi, il faut que j’intervienne pour le rendre ce service….heureusement, on est parfois récompensé d’un sourire ou d’un merci….

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s