Billet allégé.·Et je pèse mes mots...

La révolte des Culs Nus


La pensée du jour
Chassez le naturiste, il revient au bungalow
Jean Paul Gousset

L’humeur du jour
Panique à Culs-Nus Beach.
Depuis plusieurs semaines, des hordes de Vikings à planches envahissent aux heures marées favorables les quelques mètres autorisés aux Culs Nus.

Un drame se noue, les naturistes ayant envie de bronzer sans s’inquiéter qu’une planche ne vienne accidentellement se garer dans leur sillon exposé…

Il faut reconnaitre que la plage est vide sur la zone « pour tous » et que le débarquement – peut-être joyeux – mais en tous cas débordant des gangs de surfeurs est à la fois dérangeant et incompréhensible : pourquoi venir là où une trentaine de calmes communient version intégrale avec le Soleil quand 200 mètres à gauche le sable et les vagues sont disponibles?


La colère monte chez les Culs Nus, réfugiés en zone interdite (oui oui, des tirs militaires ont périodiquement lieu en bout de Plage Sud, même en période estivale) d’où ils sont alors chassés par des gendarmes en 4×4 ou en hélicos.

On y retrouve les habitués … Le pêcheur et sa femme, avec leur petit fils et un superbe golden retriever – à poil lui aussi, deux punks sans chien, monsieur solitaire, monsieur « court de partout sauf du torse bombé » et sa compagne, madame et chien noir et nous, le couple bi (mi cul-nul/mi « vu le prix de mes maillots, tu crois pas qu ils vont rester dans le sac de plage? »).

Hier, au moment où nous quittions la plage, 3 groupes d’une quarantaine de surfeurs sonores ont débarqué. Prise d’une Louise Michèlite aigue, je me dirige vers celui qui semble être le chef et lui demande gentiment d’installer son camp de façon à laisser aux Culs Nus la partie congrue de la plage qui leur est dévolue.
Il répond, tout aussi gentiment quelque chose d’incompréhensible mais en fait son sourire et son immobilisme cachent un « cause toujours, j’y suis j’y reste » et ses troupes posent leurs planches.

Mais soudain, son regard change car derrière moi les Culs Nus arrivent en renfort, arguments en évidence. Le jeune est sans gêne mais pudique face à la rangée de hallebardes corporelles.

Hélas, devant le statisme du Hollandais Surfant, le ton monte et l’exaspération emmagasinée par les Culs Nus depuis des semaines se transforme en invectives maladroites « this is our country, go away » suivi d’une réplique plagiée de David Vincent « you are invaders, just like your grand parents with their blaukhaus« .

Je ne suis pas certaine que ce type d’argument fera mouche.
Mais je pense que d’ici la fin de l’été, ça va mal se passer.

Affrontement à armes inégales, si tant est qu’ils se battent avec ce qu’ils auront sur eux…

Le cadeau du jour
Et un jeu « Beach invaders »?ça existe?

20130722-143612.jpg

Publicités

9 réflexions au sujet de « La révolte des Culs Nus »

  1. mais LOL les arguments !!
    Et c’est surtout aux sauveteurs de faire la police en l’occurrence. Normalement le surf est interdit sur les zones de baignade pour éviter les accidents.
    Pauv’ cunus…

    1. Les cunus sont relégués (avec les chiens) en zone non surveillée
      Et nos amis surfeurs arrivent en nombre. La place pour 130 draps de bains et planches, celle pour leurs zones d echauffements (ils ont fait course /flexion/ bonds à 10 cm d une mamie qui du coup est partie. Les plus gênés s en vont. Sauf que là t as pas le choix)
      Nan
      Pas cool
      La fille à la mairie a dit « bah! Moi je vais pas à la plage » et la Police a poliment écouté mais le fanion de rassemblement est toujours là, en bas du chemin vers la plage des cunus. Il leur suffirait de marcher un peu vers la gauche mais ça semble mission impossible
      C est le feuilleton de l été des gentils cunus…

  2. Si je ne me tordais pas de rire à lire ton billet si drôle, je trouverai cette histoire vraiment lamentable. Surtout qu’il faut si peu de choses pour qu’elle s’arrange.. Vive les vacances, les gentils cunus et les chiens à poil 😀

  3. C’est toujours con quand une situation peut être évitée « mais » qu’aucune bonne volonté ne s’en mêle
    à te lire, on a l’impression que pour la mairie, les groupes de vacanciers comptent plus que les vacanciers isolés ou les locaux
    les locaux… ils paient pourtant leurs impôts ET votent, non?
    mauvais calcul

  4. Comme le dit si bien notre ami P.Bruel dans sa pub pour le poker, ce qui compte, ce ne sont pas les « cartes » que vous avez en main (les « hallebardes corporelles »), mais ce que vous en faites !!!

  5. Sur la côte des roses (chez nous ) , les naturistes ou autres culs nus étaient tout a fait « incorporés  » dans la masse des touristes dans les années 70.
    Puis des camps de naturistes déjà existants , ont totalement accueillis les estivants voulant bronzer nus
    A présent les seins nus sont tolérés , mais les naturistes non
    Le chiens ne peuvent fouler la plage que lorsque l’été est fini
    nous payons le fait que nos plages sont de plus en plus envahies par des familles entre guillemets « bourgeoises »
    Le fait que des endroits comme Cap d’Agde accueillent de plus en plus de naturiste fini par nous habituer a ne voir que des personnes correctement vêtues .
    Personnellement c’est surtout le fait que des gens viennent s’assoir presque sur nos serviettes qui me gênerait davantage
    Lorsque une distance correcte et maintenue ,ça ne me gêne pas ..
    Belle journée a toi pooky !
    ici c’est fête , mais pour l’instant nous écoutons la salsa a l’ombre ..

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s