Ma vie Mon oeuvre

Tu quoque, fili…


La pensée du jour
L’on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein forcé de trahir
François de La Rochefoucauld

L’humeur du jour
Ni la faim ni la fin ne justifient les moyens.

Le cadeau du jour
Après, bien sûr, ça se passe entre sa conscience et soi.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Tu quoque, fili… »

  1. Je suis d’accord avec Elisabeth. Certains n’en n’ont pas. Il faut espérer que le coût de leur trahison vaut le coup tout court.
    Sinon, c’est lamentablement stupide.

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s