Billet allégé.

C’est clair, enfin, voilà quoi…


La pensée du jour
Dé. Instrument du destin, ainsi que l’atteste l’expression : «Les dés sont jetés».
Ambrose Bierce

L’humeur du jour
« Jouer, c’est comme une vague qui se retire ».
Moi qui cherchais une intro pour un Billet sur les phrase creuses prononcées avec conviction – à charge pour celui qui les entend ou les lit de leur donner du sens – je remercie Théâtral Magazine pour ce cadeau.


Il y a quelques temps, la mode – ou les tics de langage – consistait à renommer ce qui étair devenu innommable. Techniciens de surface par-ci, non-voyant par-là, seniors…
Aujourd’hui, c’est plutôt la fête à la paresse.
Vous ne savez pas comment terminer votre phrase ? Vous n’avez pas d’argumentation ? Vous êtes à court d’idées ? Il suffit de bredouiller un début de phrase et  de la conclure prématurément d’un « voilà ».
Un voilà devenu contenant de tout ce que votre interlocuteur voudra imaginer.
Ecoutez la radio, les « voilà » se ramassent à la pelle,


Ces tics m’agacent ; je les entends comme des signes de nivellement par le bas, de fainéantise.

Et que penser des expressions « psy » galvaudées avec la bénédiction – entre autres – des rubriques psycho des magazines féminins ?
Parmi ces nouveaux éléments de langage, favorisant une uniformisation d’expression puis, par extension, de pensée, mes deux favorites :
« Faut que tu fasses ton deuil», usée jusqu’à la trame pour toute douleur, et surtout « lâcher prise », l’expression qui rend fou celui qui se demande comment la concrétiser mais prononcée comme un mantra avec la profondeur de la vérité vraie mais réservé à quelques « élus » – le sous entendu étant « si je te le conseille, c’est que moi, j’ai réussi et ça a changé ma vie« .
Et vous ? quelles sont les expressions qui vous, voilà, quoi

Le cadeau du jour
A offrir à tous ceux ânonnent…

Publicités

6 réflexions au sujet de « C’est clair, enfin, voilà quoi… »

  1. Moi, j’aime assez le « tu vois »
    et bien non, je ne « vois » pas

    et puis aussi le fameux « ciel de traine », parcr que je n’ai pas encore compris à quoi à correspond vraiment

    et j’ajoute le « pris en otage »

  2. Les phrases toutes faites qui me hérissent le poil :  » pardonner  » ,  » distance psychique  » et  » donner sans rien attendre « , expression auxquelles on ajoute  » il faut …  » c’est le pompon !
    Pourtant, ces phrases ou expressions expriment fort bien les choses, à condition d’en avoir eu, par soi-même, un aperçu, et pas que léger.
     » faire son deuil « , « lâcher prise « , difficile d’expliquer avec des mots ce que c’est, et surtout, comment on fait. Les images sont, alors, beaucoup plus parlantes.
    Je parle longuement, comme tu sais Pooky, de ces phrases assassines dans mon roman.
    Tiens, même toi l’autre jour au téléphone, tu as utilisé le  » faire son deuil  » rhooo Attention, tu te paressises ???!!!

  3. Moi j’en connais d’autres bien sympa aussi : « tu me les brises ou les gonfles » – « la moutarde me monte au nez » – « j’en ai plein le dos ou plein les bottes » – « tu peux toujours courir » – « cause toujours, tu m’intéresses » – « j’en passe et des meilleurs » mais certaines veulent bien dire quelque chose…..à vous de décoder !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s