Et je pèse mes mots...

L’incorrigible


La pensée du jour
La guigne ne s’acharne que sur la bêtise
Jules Renard

L’humeur du jour
Alors que le Festival de Kahn bat son plein, la remise d’une Palme d’Or à Jean-Paul Belmondo, le magnifique est passée presque inaperçue.
L’incorrigible éclipsé par le jusque là incorrigé…
Il faut reconnaître qu’en matière de scénarios, avantage DSK pour la diversité.
Inspiration « théorie du complot », vague resucée des Hommes du présidents «elle ne pouvait pas ignorer qui il était» «il n’a forcément pas été aussi bête» «gauche queutard contre droite tradition» «c’était forcément un piège»

On croule sous les suppositions, assertions, déclarations et autres mots qui riment avec fion…
On va même jusqu’au boulard façon « Gland of New York »… « elle est entrée, elle l’a vu nu, elle a eu subitement chaud ». Pour un peu on entendrait les glaçons s’entrechoquer dans un verre à whisky et le bruissement des draps derrière un saxo pourri.. Rien ne manque, même la moquette.

Tout est placé du point de vue du mâle.
Ses bourses et son vit.
Finalement, quelle que soit la vérité qui éclatera (ou pas), Elle n’aura été qu’un accessoire.


Kahn n’a pas seulement évincé Cannes.
Si on s’arrête aux titres – morceaux choisis – le parcours de DSK plagie la filmo de Belmonventre.
C’est l’itinéraire d’un enfant gâté,
le professionnel
l’héritier
un homme qui me plait,
l’incorrigible,
l’alpagueur
docteur popaul
l’animal
peau de banane
le corps de mon ennemi
la scoumoune,
à bout de souffle,
puis
Une chance sur deux…


La comparaison s’arrête là.
Bébel, c’est l’optimisme, la gouaille, le positif, l’as des as cascadeur et hableur de mon enfance.
Et lui se relèvera toujours de son week end à Zuydcoote…

Le cadeau du jour
“All the real men died long ago… Where have you gone to now Jean-Paul Belmondo?”*

“Des vrais hommes, ça n’existe plus… où es tu donc parti, Jean-Paul Belmondo?”
The Temporary Thing

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’incorrigible »

  1. Le sexe, un sujet irrésistible pour faire cankhaner !

    Ah, j’aime le  » y a pas mort d’homme  » de Jack Lang ! Et s’il y avait mort de femme??…. sûrement que ce serait moins grave !

    De toute façon, ce DSK, j’aime pas sa gueule. Il m’a toujours paru louche ! Et j’aurais sûrement pas voté pour lui !

    Merci Pooky pour ce billet drôle, intelligent… comme d’hab.

  2. Sam : merci (pas encore léger léger, mais ça revient)

    pas mort d’homme nous dit la Lang de vipère, mais j ai lu pire ici ou là comme » ha ça, si tu veux violer, c’est pas aux US qu’il faut aller »
    mais faut être totalement con pour même penser ça!

    moi, ce que j’en dis c’est qu’il faudrait pas se priver de lacher des violeurs dans un campement de mâles en rut
    leur faire vivre ce qu’ils ont fait en somme…

    source : c’est drôle que tu mentionnes autain : j ai lu un entretien pas mal du tout dans La Vie ce midi et je ne peux que déplorer qu’elle ne soit pas plus (re)connue.
    Belle et intelligente
    ça fait du bien!

    tenez, j’en rajoute une couche
    l’empaffé Kenneth Clarke
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/19/97001-20110519FILWWW00531-gbviol-un-ministre-cree-une-polemique.php

    marre des macchos de merde

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s