Et je pèse mes mots...

Ah la salope!


La pensée du jour
C’était une fillette, qui s’appelait Suzon,
Et qui aimait à rire avec tous les garçons.
Aaaaaaah laaaaaa sa-lope
Va laver ton cul malpropre
Car il n’est pas propre tirelire

Chanson paillarde (on s’en serait douté…)
Captain, si tu me lis….

L’humeur du jour
Je n’ai pas l’intention de revenir sur l’injuste sexisme qui fait d’une femme qui aime faire l’amour au mieux une gourmande, au pire une nympho là où un homme sera encensé Don Juan.
Je n’ai pas non plus envie de débattre sur le fait qu’une femme qui dit «chatte» «bite» «couille» sera taxée de vulgarité – forcément, «dans la bouche d’une fille, c’est pas joli» alors que le mâle sera grossier.

C’est presque « culturel », on n’y peut pas grand chose…
Sauf peut-être continuer à se rebeller façon Carole Lombard ou Chantal Lauby.

J’aimerais simplement partager une grande découverte dont j’ai récemment pris la mesure : celle de l’injure suprême faite à tout ce qui a deux seins, une foufoune ET qui s’en sort bien au boulot.
« Je suis sûr(e) qu’elle couche » – Mom, pas d’affolement, je ne parle pas de moi, hein. D’abord mon patron ne mange pas de ce pain là et puis son âge en est la meilleure garantie.

Cette assertion, prononcée indifféremment par un homme OU une femme vous ruinera une carrière et une réputation – y’a pas de fumée sans feu ma bonne dame – peu importe le milieu où vous travaillez. Et si « lui » n’est pas concerné, c’est « elle », forcément arriviste, qui sera visée.

Que la rumeur soit fondée ou non, cette fascination pour la vie sexuelle de deux personnes qui feront (ou non) ni plus ni moins ce que 90% des bestioles font au printemps est assez sidérante. Personnellement, je trouve saugrenues avant même d’être indiscrètes ou déplacées ces conversations autour de la machine à café, où la réponse à bien des injustices au bureau tiendrait en cette explication… sans fondement.

Les hommes le diront d’un air narquois, tenteront peut-être même leur chance… et en cas d’échec, assez curieusement la femme sera vite surnommée « salope » et là, oui, c’est du vécu.

Les femmes se montreront méprisantes envers l’arriviste sans se demander une seconde si elles auraient apprécié être à sa place au cas où la supposition était avérée.

Franchement.
Beaucoup de bruit pour rien.

Le cadeau du jour

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ah la salope! »

  1. c’est drôle oui, ce sont toujours les femmes qui sont soupçonnées, coupables, même quand ce sont elles les célibataires dans le supposé couple illégitime!

    de touites façons… « toutes des salopes, sauf ma mère » comme dirait l’autre…

  2. Me voici rassurée quant à ton patron….et puis tu fais ce que tu veux, cela ne me regarde pas ! j’aime assez penser à ce que font les petits animaux au Printemps, c’est tout mimi….et naturel ! comme pour les humains en fait…….!

  3. Les femmes traînent derrière elle les fautes d’Eve ou de Lilith plutôt ! Ben oui, forcément, c’est la faute d’Eve si Adam a croqué dans la pomme ! ben tiens ! Le pauvre petit innocent n’aurait jamais osé croquer le fruit défendu tout seul ! Pas assez de neurones pour ça …

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s