Et je pèse mes mots...

Sondage? Vous avez dit sondage?


La pensée du jour
Et si tu ne te reconnais pas,
Comment me reconnaitrais-tu ?
C’est vrai ça qu’est t-il donc advenu
Pour qu’on finisse comme si nous étions étrangers?
Le monde est ainsi fait, n’est-ce pas…
Mais peut-il réellement se faire sans nous
Peut-il réellement se faire sans toi ?

Abd Al Malik

L’humeur du jour
Au cas où ça vous aurait échappé, on vote en 2012 pour élire un (nouveau?) bien aimé président.
L’avalanche de sondages dont on nous abreuve en boucle depuis des semaines illustre parfaitement ce que ne devrait pas être le journalisme en la matière.

C’est vrai quoi… D’abord, moi, j’ai jamais été sondée.
Ni pour choisir dans une liste de 10 qui est mon humoriste favori – et s’il n’est pas la liste, je fais comment? – ni pour choisir Miss Rance dans un pseudo vote de merdum-surréalité.

Plus sérieusement, comment expliquer qu’il est plus facile de trouver des comparatifs de télés, ordis ou smartphones que d’avoir de la même façon un décryptage objectif des programmes de nos chers (trop chers ?) candidats pour 2012.
D’accord… nous ne sommes qu’en mars 2011, y’a pas le feu… Il y a juste bourrage de crane et estimation sur estimation avec toujours les 4 ou 5 mêmes têtes en finale.
Et les autres ?
C’est ça la démocratie ? Ne parler que de ceux qui ont les moyens de faire qu’on parle d’eux ? Nous habituer à n’entendre parler que des mêmes afin de mieux modeler notre pensée ? Ça va être ça pendant un an encore ?
Qui décide pour nous des petites phrases, des suspenses à deux balles, des « ira t’il ou pas » « la vague bleue de la marine pourrait tout emporter » dont on nous abreuve quotidiennement?

Je caresse l’espoir qu’un candidat – homme ou femme – sorti de nulle part surgisse, libre de tout réseau, de toute attache nébuleuse, de tout renvoi d’ascenseur, mû par une ambition pure se servir un pays, de faire de son mieux, d’œuvrer pour le peuple et non pour ses pairs, avide de bien faire,…
sain, intelligent, capable.
Ça doit bien exister non ?
et si les journalistes nous en parlaient ? et si l’argent n’était plus le seul nerf des campagnes ? et si l’aristocratie n’avait pas été remplacée par des réseaux plus insidieux, car invisibles, mais tout aussi impénétrables pour qui n’est pas « bien né » ?
Si les gens n’allaient pas voter ? Ou si le candidat favori des français s’appelait «vote blanc » ?
Parce qu’à ce rythme de non-information et autre bourrage de neurone, c’est encore et surtout Madame Abstention qui va tout rafler…
Et ça, ça veut pourtant VRAIMENT dire quelque chose…

Le cadeau du jour

Publicités

3 réflexions au sujet de « Sondage? Vous avez dit sondage? »

  1. c’est vrai qu’aujourd’hui on a plutôt envie de voter « contre » que pour. et je suis très surpris de ne pas voir Royal apparaitre dans les sondages. Surpris aussi d’apprendre qu on rémunère parfois les sondés. Quelle est la valeur de l’étude et son intérêt (je veux dire son intérêt pour le citoyen)?

  2. Tu regrettes d’être sondée, Pooky ?? Ben Ficel, l’a été et il aurait préféré ne pas l’être.
    Plus sérieusement, où est notre Barak Obama qui va nous sauver ???
    J’ai bien le nom d’un candidat idéal aux prochaines élections, mais ce n’est pas son style ! Il n’est pas les langues de bois !!!!!
    Allez, je le dis quand même : Barbabite !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s