Et je pèse mes mots...

Anne, ma soeur Anne…


La pensée du jour
Anne, ma soeur Anne,
En écrivant ton journal du fond de ton placard
Anne, ma soeur Anne,
Tu pensais qu’on n’oublierait jamais mais mauvaise mémoire
Elle ressort de sa tanière la nazi-nostalgie
Croix gammée, botte à clous, toute la panoplie
Elle a pignon sur rue des adeptes, un parti
La voilà revenue, l’historique hystérie

Louis Chédid

L’humeur du jour
J’ai un à priori favorable sur les comédies musicales. Que ce soit « Singing in the rain », « Brigadoon », les classiques de Judy Garland ou même Evita pour des œuvres plus récentes, dès que ça chante, que ça sautille, qu’on cherche du papier toilette ou qu’on déclare ses sentiments en fredonnant une ritournelle, je suis fan.
Si un Gene Kelly veut me sussurer « you were meant for me« , je sors mon escabeau… Ben oui, j’ai aussi un petit côté midinette…

J’ai vite déchanté (pouf pouf pouf) avec la déferlante sirupeuse des années 2000
Dix ans de chansons niaises, de Roméo à Esmeralda, d’Ali Baba à Louis XIV, de « bêêêêle » au « rois du monde » (chanson qui, par ailleurs a la même phrase musicale d’intro que le Rox et Rouki de Dorothée. Moi, j’dis ça…)
Ha… on en a bouffé de la rime facile et de la mélodie FM. Même en étant adepte de FIP, impossible d’échapper à cet écoeurement. J’ai cru que l’assasymphonie de Mozart Opéra Rock sonnerait le glas de cette tendance, qu’on avait raclé tous les sujets possibles – sans rire, Dracula, Zorro, Spartacus, qui n’a pas eu son biopic en chansons…
Qui? et bien Anne Frank. Oubli réparé!

Et là, je m’interroge. Ça va donner quoi ? “j’entends siffler le train”, suivi de “in the ghetto” puis on enchaine avec « le travail c’est la santé » pour terminer avec « Chem, cheminées » comme dans Mary Poopins.
Non, sérieusement, faut arrêter les conneries là.
Tout n’est pas bon pour faire de l’argent…

Le cadeau du jour
Je crois que je vais plutôt réécouter Chédid

Publicités

4 réflexions au sujet de « Anne, ma soeur Anne… »

  1. J’ai vu la version film du journal d’Anne Frank
    Datant de 1958 ce film était une parfaite adaptation du livre (même s’il a été un temps critiqué)

    Par contre cette nouvelle version me semble vraiment déplacée ..

    Tout est bon pour faire de l’argent
    C’est lamentable 😦

  2. Pour moi, la comédie musicale s’est arrêtée avec Fred, Ginger, Gene et Cyd (classe, élégance, légèreté, virtuosité). Les faiseurs d’argent sont décidément prêts à tout et les moutons qui les suivent bien décérébrés.

    Tant qu’à voir Anne Franck en images, je préfère de loin l’approche visuelle délicate de ce livre http://www.amazon.co.uk/Anne-Frank-Josephine-Poole/dp/0099409763, merveilleusement illustré par Angela Barrett. Certes, c’est un livre jeunesse me diront les fâcheux, mais il respecte tellement plus le personnage.

  3. ça craint !
    Pourquoi pas populariser des sujets pour les rendre plus accessibles, mais il y a des sujets auxquels on ne doit pas toucher, à mon sens ! Je n’ai pas lu le livre d’Anne Franck donc difficile de me prononcer, mais la comédie musicale est faite pour distraire, donc…
    La dernière en date qui me semble intéressante : Les 10 commandements !
    J’adore Obispo ( j’avoue !!! ) et Lionel Florence est un parolier hors pair !
    Et le soldat rose aussi, si c’est considéré comme comédie musicale.

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s