Et je pèse mes mots...·Memories

Révolutions d’octobre


La pensée du jour
Ah ! La faim ! La faim ! Ce mot-là – ou plutôt cette chose-là – a fait des révolutions.
Elle en fera bien d’autres !

Gustave Flaubert

L’humeur du jour
Je me souviens d’une série d’encyclopédies pour enfants que nous avions à la maison. « Dis pourquoi… » « Dis, comment ça marche ? » « Qu’est ce que c’est ? » et « Que ferai-je plus tard ». Ce dernier décrivait de nombreux métiers et rétrospectivement, ce qui me vient à l’esprit, c’est que tous étaient présentés de manière «socialement» égale.
Ce livre finalement assez utopique donnait l’impression qu’il suffisait de choisir sa voie, de bien travailler à l’école (avec un mystère total sur le financement des études supérieures) pour accéder au mieux à un métier, au pire à un travail.
Mais ça, c’était les années 70. Aujourd’hui, un tel ouvrage est à reléguer au rayon des curiosités.

La chance de poursuivre de longues études (à volonté de travailler, aptitudes et compétences égales) n’est pas la même pour tous. Et réussir son cursus ne garantit plus emploi depuis au moins ces 20 dernières années.

Il y a déjà une injustice à la base : Un enfant de parents modestes n’aura pas les mêmes chances qu’un enfant de parents aisés. Il y a pourtant eu 1789 et la notion d’égalité en droits mais les droits sans les moyens, c’est finalement moins égalitaire , et même s’il ne s’agit pas de mettre les comptes en banque à zéro à chaque génération, il faudrait permettre à tous les enfants d’avoir la même opportunité .


Alors, je réfléchis… Que ferai-je plus tard ?
Dans la série « vocations », les généralistes sont à la peine (sauf à Paris), les profs ne sont plus admirés, les infirmières sont sous payées et les anesthésistes se font gazer devant le Fouquet’s. A moins d’être estampillé TF1, Flic pose un problème d’image et ne parlons même pas du rapport risque/valorisation du convoyeur de fonds…
Reste avocat…
Je retiens.

Dans la série «métier physique », je ne me vois pas martyriser mon squelette avec un marteau piqueur ni respirer de la peinture de façade ou faire toute autre tâche qui nécessite au quotidien la vitalité d’un Contador boosté au steak espagnol. Que ce soit en plein air ou en usine, pour la difficulté du geste, sa répétitivité mais aussi pour le manque de considération sociale qu’on reçoit, je ne m’en sens pas capable.
Cette catégorie arrive en tête sur mon échelle de pénibilité.
Reste cocotte, ou courtisane. Faut coucher, certes… mais certaines grandes horizontales ont eu de belles carrières (et de magnifiques hôtels particuliers) sans avoir à subir leurs portefeuilles sur pattes plus que leurs propres épouses n’ont eu à les supporter! Avec un peu de chance, coucher utile et coucher futile peuvent même être conciliés.
A creuser…

Trop petite pour être Miss, pas motivée pour le sport, pas douée pour une vocation artistique, pas jolie pour jouer les Cocaine Kate, pas suffisamment Pinocchio, ambitieuse ou cynique pour la politique.
Dommage. C’est une catégorie qui rapporte.
Sauf pour Doc Gynéco et tous les chanteurs qui ont entonné Mille Colombes en mai 2007, mais là, y a comme une malediction… Sauf pour Raymond Domenech, viré, mais visiblement pas suffisamment dédommagé puisqu’il a dû aller pointer au Pôle Emploi

Bon sang, je réalise que j’y mets pas du mien…

J’ai pourtant envie d’un métier que je pourrai exercer jusqu’à plus de 65 ans, et dont je pourrai vivre sans me soucier des remboursements médicaux, de ma retraite ou de mon pouvoir d’achat quand j’aurai atteint le 4ème âge.
Et si je pouvais y ajouter la notion de plaisir, ce serait formidable…

J’ai trouvé !
Muse !
Source d’inspiration par le seul fait de ma lumineuse présence et mon esprit. Ben quoi… Banier l’a bien fait !
Moi aussi, je le vaux bien…

Le cadeau du jour
Impossible de ne pas mentionner la reprise de cette chanson, hier, 2 octobre à Chantilly, par des manifestants calmes mais déterminés, non loin d’une mairie barricadée de CRS.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Révolutions d’octobre »

  1. Article très intéressant et très vrai. Comme tu dis ces constatations datent d’il y a longtemps & ce qui est triste c’est que ce n’est pas prêt d’arriver. C’est joli, tu finis sur une note et un ton (faussement) léger, qui sied bien à la fatalité (malheureusement).

  2. C’est si justement bien décrit le nouveau système

    Enfin pas si nouveau que ça , mais de plus en plus vrai malheureusement ..

    Comment donner l’envie ,et le pouvoir de se réaliser dans une profession

    C’est la question que doivent , et devront se poser beaucoup de parents , hélas …

    Mon fils me disait hier encore : on ne demande même plus la compétence a nos nouveaux employés ..
    Le principal c’est qu’ils soient un minimum aptes .
    Et puis au suivant ..
    Même les « pseudos » seconds chefs ne sont pas sûrs de garder leurs emplois ..

    C’est d’une tristesse ..
    Et ça prouve dans quel système de « serviettes jetables » nous sommes ..

  3. Le pire, c’est que même après avoir fait des études, les « jeunes » ne peuvent même plus choisir leur métier en fonction de leur goût, mais en pensant au métier qui est susceptible de pouvoir les nourrir pendant quelques années…Quelle tristesse de devoir se rendre à son travail sans entrain, pour un salaire de misère, sans certitude de pouvoir toucher une retraite demain….

    Je plains cette génération et celle qui est entrain de « pousser »‘…je pense à mes petits enfants !!! Quel avenir pour eux ?????

    Bon courage à tous !

  4. Je grille la politesse à Fred : Salauds de pauvres!!
    Moi, la question que je pose : faut-il être concerné pour se sentir concerné? J’ai des amis qui me tiennent des discours tellement déconnectés de la réalité… Ne pas avoir les moyens n’a pas la même signification pour tout le monde. Pour certain, ca parle de se loger/se nourrir, pour d’autres se priver d’un séjour au ski. Mais là, et je pense que les manifs actuelles parlent de ca, on touche aux besoins essentiels de l’homme

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s