Et je pèse mes mots...

Do you, do you, do you Mimizan?


La pensée du jour
L’avantage des camps de nudistes, c’est que quand un mec arrive devant une gonzesse pour lui dire : « Je vous aime », elle peut répondre : « Oui monsieur, je vois »
Coluche

L’humeur du jour
Où qu’on se rende, pour peu qu’on y reste, on a vite fait de prendre des habitudes.
Par exemple, depuis une semaine que je bronze à Mimizan, mon drap de bain Hello Kitty côtoie les serviettes des mêmes vacanciers.


Quand j’arrive, le couple « brun », déjà très bronzé, est installé sous un petit parasol de couleur.
Assez rapidement, un couple de quadras gays pose ses lits de plage à dossier règlables, le très utile coupe vent rayé et un panier rempli des indispensables de plage. Ils ne quitteront leur place que pour ce qui semble être de la baignade sanitaire.
Un peu plus loin, papa pêche, maman bronze sous une tente de fortune au style très « Robinson » et les deux marmots sautent dans les vagues.
Puis arrive le couple au chien, un joyeux golden retriever qui déboule quelques minutes avant ses maîtres, court vers la mer, remonte les chercher, repart vers les vagues, puis se roule dans le sable.
Ca me fait sourire ce chien à poil long, au milieu des vacanciers à poil, tout court.
Car ce petit bout de plage excentré semble être le rendez-vous des naturistes, mais entre la foule et le calme, j’ai vite fait mon choix, décidant qu’il est plus facile de ne rien voir que de ne rien entendre.

Les premiers jours, ma pudeur a été mise à rude épreuve.
Le corps des femmes m’est suffisamment familier pour que je n’y prête pas attention, sauf peut-être lorsqu’une d’entre elles se met à quatre pattes pour chercher un tube dans son sac.

Par contre, c’est une véritable expo de zigounettes à laquelle j’ai du me familiariser… C’est un peu « le zizi » de Pierre Perret, mis en images : ça va de la morteau au knacki ball, en passant par la fine chipo.
La vision de tous ces corps nus et allongés, tous ces sexes en offrande au dieu Soleil, m évoque une photo de livre de cuisine « Emincé de bite sur son lit de couilles ». On ne se refait pas !

Pourtant, aucun érotisme, aucune indécence ne se dégage de cette plage. Tout semble très naturel.
Sauf moi, peut-être.
Puisque je suis la seule à garder son maillot.

Le cadeau du jour

Heureusement que le bon Cruchot a pris sa retraite !…

Publicités

9 réflexions au sujet de « Do you, do you, do you Mimizan? »

  1. j’imagine très bien…il y a aussi la dame à 4 pattes avec son enfant avec la ficelle qui dépasse…
    Vaut mieux avoir les yeux dans sa poche.Mais …la plage est magnifique,non?

  2. J’aime beaucoup la description de la plage ! et aussi la carte qui compose le menu …..c’est du pur Pooky ! qu’en pense L ? il en faut pour tous les goûts ……..je t’imagine très bien sur ton petit coin de plage « tranquille »…!

  3. Mmm, y a que Rocco qui lira sans se demander dans quelle categorie charcutière tu le classerais !!
    Allez, enlève au moins le haut t auras pas de marque de bronzage

  4. Oui Melo, la plage est parfaite !!

    Mom, ca te donne pas faim quand même?

    Tom, admire la pirouette : « quoi? Me dévoiler comme ca? Non. c’est qqchose qui se mérite ! »

  5. Très réaliste ta description , de cette plage

    Personnellement je suis toujours très surprise de voir combien les gens même en vacances gardent leurs habitudes , de goûter a la même heure , de partir a la même heure (après il y a plein de monde sur la route en même temps )
    Et de faire les mêmes choses (vaisselle y comprit) une fois dans leur camping
    Pas tellement de fantaisie finalement

    Le seul moment où ils se « lâchent » un peu c’est le soir sur le front de mer , les jeux , et encore ils achètent toujours des gaufres et des glaces ..
    La seule fantaisie ce sont les manèges , karaoké ,et toutes les attractions qu’on leur offre..

    Par contre pour le nudisme , je suis aussi assez surprise de voir que finalement il y a plus de seniors qui en font que de jeunes !

    Dans beaucoup de camps de nudiste , l’on voit plus des personnes de + de 60 ans que de 20 ans

    Peut être que finalement la pudeur est une affaire de jeunesse .

    Mais je ne veut pas généraliser..

    Personnellement je préfère ma plage « classique  » avec des gens de tout âge et au moins le bas du maillot … 😉

  6. Tu ne t’arrêtes plus ! Et une nouvelle Pookinade et une ! Et quel billet ! ça me fait bien rire, mais vu de loin, hein, parce que ça ne me plairait pas d’être comme ça entourée de tout un tas de spécimen de quéquettes et veux-tu en voilà !
    Je suis comme toi, je garde le maillot et tant pis pour les marques. de toute façon, je ne suis pas du genre à rester toute la journée sur la plage à faire bronzette. J’aime bien aller marcher dans l’eau ( très bon pour la circulation ) et après me faire sécher, et zou, je décampe !

    Plus je grandis, plus je deviens pudique, pourtant je ne me suis jamais trouvée aussi belle qu’en ce moment ! Je garde pour moi, voilà tout !

    Je me demande quel lieu sera passé au crible ? Une visite ? Parce que là aussi, y en a à dire, les gens qui n’arrêtent pas de papoter pendant que le guide raconte… ou les gamins qui chialent parce que ça leur prend le chou … ou la vieille  » hein, qu’est-ce qu’elle dit ?  » …

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s