Et je pèse mes mots...

La retraite aux flambeaux


La pensée du jour
Les régimes passent. Les abus restent. Il n’y a que les profiteurs qui changent.
Paul Chrétien-Audruger

L’humeur du moment
Il y a quelque part en Floride, dans un restaurant « International House of Pancakes » un homme âgé qui sert les clients, débarrasse et nettoie les tables. La première fois que je l’ai rencontré, je l’ai cru en fin de carrière. Un an plus tard, il était encore là.

Etre serveur n’était pas son métier, juste… son travail en tant que retraité, sa pension ne lui permettant pas de vivre correctement.
D’autres personnes âgées occupaient des jobs similaires et je fus rapidement gênée de les voir porter mes courses ou des plateaux chargés de nourriture pour un salaire bas et de maigres pourboires.
En devenant plus attentive, j’ai recensé des serveurs usés, des petites mains ridées dans les boutiques, des emballeurs de courses vieillissants (paper or plastic ?), occupant ces « petits métiers qu’on imagine réservés aux jeunes scolarisés, en bonne forme physique,  désireux de gagner plus que leur argent de poche.

Je pensai alors à la France et à la chance qui de profiter d’une retraite sans avoir à chercher de job de «complément» de pension.

Aujourd’hui, je n’ai aucune idée réelle de combien je toucherai quand viendra l’heure de ma retraite ni même quand je pourrai la prendre.
Et encore, moi, ça va, je ne passe pas la journée accrochée à un camion benne ni les bras secoués par un marteau-piqueur – par exemple.

Je n’ai jamais pensé sérieusement que la Révolution Française avait aboli les privilèges. Ils sont simplement passés de l’aristocratie à la bourgeoisie.
Alors qui peut se réjouir et féliciter des ministres pour le « sacrifice » de leur cumul des retraites? Pas moi. Sans même en évoquer le montant, c’est l’idée même de ce cumul qui est choquant. C’est le principe de cet abus qui me semble plus qu’injuste.
Indécent.

Originellement, entrer dans la vie politique, c’est entrer au service de Cité.
Montrer l’exemple. Pas dire, MONTRER.
Ne pas demander des sacrifices ou des serrages de ceinture, le faire déjà soi-même.

Comment un père peut-il demander à ses mômes de ne pas toucher aux substances s’il le fait ivre et défoncé ?
C’est du bon sens.
Nous devrions tous vivre avec les mêmes règles, la même rigueur morale. Etre ensemble.
Puisqu’il paraît qu’ensemble, tout devient possible.

no comment

Le cadeau du jour

Publicités

12 réflexions au sujet de « La retraite aux flambeaux »

  1. Tu connais mon avis sur nos politiciens, c’est une utopie de croire qu’un jour on aura des membres du gouvernement qui fera passer les intérêts de la France avant leur enrichissement personnel et de leurs copains.
    Ils ont le cumul des mandats, le cumul des salaires alors pourquoi pas le cumul des retraites. c’est la suite logique
    Tous les politiques ont critiqué le cumul mais uniquement en période de vache maigre, c’est a dire quand ils n’en avait qu’un seul

    Pour les retraites, je suis d’avis qu’il faut revoir des textes qui ne sont plus adaptés a nos évolutions actuelles
    Que l’on réduise les inégalités, qu’une personne tienne sa promesse sur la tenue en compte de la pénibilité.
    De nos jours une personne change d’orientation professionnelle 2 ou 3 fois dans sa carrière. pourquoi ne pas profiter de sa jeunesse pour faire un travail un peu plus pénible et poursuivre sa carrière plus tranquilement
    Encore beaucoup d’utopie surtout si ont attend cela de nos politiques qui savent faire évoluer une carrière, mais uniquement la leur

  2. Changer d’orientation, ça veut dire pouvoir le faire. Cela réclame de financer un système de formation performant, d’investir dans l’éducation des enfants, pour qu’ils puissent à l’âge adulte envisager de changer d’orientation et que cela soit à leur portée. Cela réclame d’investir dans l’accompagnement des adultes pour les aider dans cette démarche, qui est loin d’être évidente. A défaut, changer d’orientation, pour la plupart des gens, ça veut dire pointer au chômage.

  3. Ce sujet me touche particulièrement en ce moment
    Comment peut t’on demander a des personnes qui ont commençé a travailler dès l’âge de 16 ans de travailler déjà jusqu’a 60 ans !
    Les apprentissages n »étaient pas considéré comme du travail (alors que le travail était aussi dur que celui des adultes)
    Donc ces années là ne sont pas comptées ..

    Mon mari passe juste sous la barre de ces nouvelles conditions
    (et encore il devra ruser pour partir a un âge raisonnable)

    Mais je ne peux pas m’empêcher de penser a ceux et celles qui vont devoir travailler jusqu’a ses âges là
    On vit sois disant plus longtemps , mais combien de personnes n’arrivent pas a des âges aussi avançés !!!.
    Après tout si avec un peu de chance c’est le cas ,on devrait pouvoir profiter d’une vie plus longue pour profiter également de la passer au soleil et dans un fauteuil avec ses petits enfants ..
    je pense aussi a tous les jeunes qui font des études très longues et qui vont travailler jusqu’a l’aube de la « grande vieillesse « .
    Quand au calcul de la pénibilité , je suis sûre que là aussi ce ne sera pas fait dans de bonnes conditions et que de toute manière c’est utopique d’imaginer que l’on va faire des retraites à la carte .
    Seuls quelques privilégiés vont encore pouvoir profiter de leurs vieux jours .
    j’en ai dans ma famille et eux même trouvent celà totalement injuste pour les autres ..

  4. Bien d’accord sur le cumul dont bénéficient nos chers politiques ! au lieu de resserrer la ceinture des « petits » ils devraient bien entendu commencer par montrer l’exemple. Ils réfléchissent, ils votent des lois, mais ils ne touchent surtout pas à leurs acquis….. dont ils bénéficient même après leur mandat ! c’est tout simplement honteux. J’ai eu la chance de prendre ma retraite tôt, en élevant mes 3 enfants tout en travaillant et ma pensée va évidemment vers eux et vers tous ces jeunes qui n’auront peut être même pas de retraite tout en ayant travaillé ..! Où allons nous ? que deviendront ils ? j’ai peur pour leur avenir, si avenir il y a… Bientôt, on nous reprochera de vivre aussi longtemps ! les personnes âgées paraissent gêner maintenant par ce qu’ils coûtent trop cher à la société. Bonne soirée tout de même et bon courage à tous pour la suite.

  5. Je ne me sentais pas concernée par cette histoire de retraite. je suis jeune… Mais là, ils arrivent à nous foutre grave les boules ! La retraite, ou la petite soeur de la grippe A !!! On va presque bientôt regretter que ce virus n’ait pas été grave. Ben oui, si on meurt, plus de problème de retraite !
    Pas grave, en 2012, ce sera définitivement bâclé avec cette apocalypse tant redoutée !

    Désolée pour le cynisme, mais je crois que nos chers politiciens veulent nous faire tenir tranquille par la peur. Au lieu de chercher, proposer des solutions, parce qu’il y en a toujours, ils nous font miroiter un futur affreux ! Merde, on dirait mes parents ! Nous, les petites gens ne sommes que les enfants de ces chers politicards ! Ils nous prennent vraiment pour des mioches ! J »attends que la population se réveille et se responsabilise ! C’est peut-être ça l’apocalypse ( révélation ) prédite ?

  6. Papier plein de vérité Pooky
    Concernant les Etats-Unis, et la Floride en particulier, c’est cela le rêve américain, hélas!!! Mais tout le monde continue bêtement à bailler d’envie devant cet immense mensonge qu’est ce pays!
    Quant aux cumuls des mandats et des retraites que les Français semblent découvrir …. la mémoire est courte : Je crois me rappeler que personne n’a rien dit quand Chirac a quitté l’Elysées avec 20 000 euros de retraites diverses + 12 000 euros mensuels comme membre du Conseil Constitutionnel.
    Donc tout cela n’est pas nouveau … et personne, ou presque, ne fait rien!!!
    Beaucoup d’entre nous se contentent d’un iPhone, d’un iPod et de quelques petits plaisirs et de leur sacro-saint week end. A partir de là, il est difficile d’espérer un quelconque changement. Dans la vie, il faut savoir se « mouiller ». Or dans une société de plus en plus individualiste, on ne se mouille pas … on vit en lâche!

  7. Comme toi, je ne supporte pas de voir des gens âgés travailler. Il y a tant de jobs aliénants physiquement et moralement. Tous ces gens aux métiers pénibles s’arrêteront donc de travailler juste pour crever? A 50 ans on ne trouve plus de travail (voire on rame déjà à 40 ans), et on veut faire travailler plus longtemps… Comprends pas!

  8. aujourd’hui tous les syndicats appelaient à une manif.
    qui y est allé ?
    ce n’est pas la peine de pleurnicher et de critiquer si on ne bouge pas.
    il est bien évident que rien n’est jamais acquis sans lutte.
    Pourquoi ceux qui ont le pouvoir lâcheraient ils une miette de leurs privilèges, si on se contente de râler entre nous.
    c’est l’inconvénient des blogs qui permettent de se défouler mais bien des fois cela ne va pas plus loin …

    IL FAUT AGIR TOUS ENSEMBLE, JEUNES, VIEUX, RETRAITéS, CHÔMEURS, éTUDIANTS, secteur public, secteur privé et ne nous trompons pas d’ennemi !
    ce n’est pas parceque les fonctionnaires auront moins de retraite, que ceux du privé en auront davantage.

    les privilégiés ce sont les gros patrons et les gouvernants, c’est à dire à quelque chose près les mêmes !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s