Et je pèse mes mots...

Hul­la­hup Barbatruc!


La pensée du jour
L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.
Pierre Desproges

L’humeur du moment
En cherchant une musique entendue pendant un épisode de Barbapapa, je suis tombée sur le blog d’une jeune maman qui en quelques paragraphes descend le célèbre dessin animé, le qualifiant de moche, tendancieux et affligeant.
Rien que ça…
Elle mentionne, pour étayer son jugement, un graphisme vieillot et pitoyable, puisque les barbapapas parlent sans ouvrir la bouche, la discrimination des paroles du générique « mince gros ou rond, courts longs, carrés » et enfin la difficulté qui sera la sienne pour expliquer à sa fille que non, les bébés ne naissent pas dans des œufs, comme les Barbabébés.
Soit elle est conne, soit c’est un second degré que je n’ai pas su percevoir, à vous d’en décider.

Je ne peux que prendre le contrepied pour exprimer tout le bien que je pense de ce dessin animé que je regarde encore quand je le peux, histoire de prendre de bon matin ma dose d’optimisme.
Les Barbapapas cherchent toujours une solution positive aux ennuis qu’ils rencontrent, ils se portent au secours des plus faibles, ont une conscience écolo, partagent des valeurs saines et savent se réjouir de plaisirs simples.
Pas de violence, toujours le sourire affiché, ils sont une publicité vibrante pour la CNV de Marchal Rosenberg, puisque Barbapapa enseigne toujours à sa tribu de « prendre la peine d’aller sur la colline de l’autre pour le comprendre et mieux lui répondre ».

Je pourrais me contenter de dire qu’il suffit d’avoir gardé son âme d’enfant pour apprécier ce dessin animé parfois désuet mais loin d’être idiot ou primaire, qu’ainsi on le regarderait avec le coeur et non avec l’esprit critique de ceux habitués aux dessins haute définition sortis de logiciels.

Chaque Barbapapa a sa couleur, sa spécificité, son talent et ses petits défauts. Ils cohabitent dans l’amour et la tolérance en dépit de leurs différences flagrantes.
La Famille des Barbapapas, ne serait-ce pas un début de réflexion sur la richesse qu’apporte la multiplicité des individus qui forment une identité nationale?

Le cadeau du jour
contre le sectarisme, les communautarismes, les racismes, l’intégrisme, toutes ces purges en « isme », je vote pour la famille multicolore et multiformes.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Hul­la­hup Barbatruc! »

  1. Je suis allée lire l’article de cette maman ! Je crois franchement qu’elle est conne. Je ne vois pas autre chose. Elle a l’air convaincue mordicus de ce qu’elle avance. Ou alors elle est bonne menteuse ! Mais non puisqu’elle qui dit que  » Oh mon dieu, les Barpapas mentent aux enfants à propos du Père Noël ! My god !  »
    Elle n’a rien compris au fait que ce n’était pas un mensonge de faire croire au Père Noël, à la petite souris et j’en passe….
    Les Barpapas s’en prennent plein la trogne, mais Dora aussi qu’elle ose appelée  » grognasse « ! Serions-nous en présence d’une sérial killer des dessins animés ? Je n’ose imaginer ce qu’elle penserait de Candy ou de Heidi !!!
    Bref, elle n’a rien compris aux Barpapas. Tu as raison Pooky, il faut avoir conservé son âme d’enfant pour cela, ce ne doit pas être son cas.
    En tout cas, j’ai trouvé cette personne très prétentieuse et je ne’ai pas envie de la connaître. Pas envie de monter sur sa montagne comme dirait Barbapapa !!
    Pour le carré, faudrait lui expliquer que Barbapapa est multifonctions et multiformes : polyvalents les Barbapapas, ils prennent la forme qu’ils veuelent !
    Je serais curieuse de savoir si tu as répondu à cette chère Cécile !

    Vive les Barbapapas !

  2. tu as raison, je n’avais pas relevé l’élégant « grognasse » pour parler de Dora!
    je l’ai trouvée bien virulente en tous cas pour conchier des DAs…

  3. Ici Victor ne lâche pas son pyjama avec Barbidouille et Alix t’apelle « ma copine de Paris qui aime les barbapapas! » j’te rassure je préfère ça, qui reste bon enfant que certains autres dessins animes actuels. Et puis c’est un peu de nostalgie de notre enfance aussi, faut bien le reconnaitre! Bisous

  4. Normalement, « tendancieux » c’est essayer de faire passer un message de force mais à demi-mot. Je ne vois pas en quoi parler de Barbabapas « carrés » soit tendancieux.
    De même que se garder d’évoquer des connaissances complexes (mais pas forcément compliquées) pour des enfants soit forcément une solution éducative. Je ne vois pas l’intérêt de leur parler de façon simpliste, de leur fermer l’accès à la connaissance, sous prétexte qu’ils sont « trop petits ». On a le droit de leur expliquer que ça existe aussi…

  5. Shrimpy : ça me rappelle que je dois t’envoyer un mail avec le sicones en PJ, je fais çà de suite!!

    TataSuze : à la lire, j’ai pensé à une fake qui écrit pour faire réagir. mais je crois que non, je crois que vraiment, qqchose lui a échappé

  6. Je me rappelle de ce dessin animé
    Comme d’une série très douce , que je regardais parfois avec plaisir avec mes enfants

    je ne m’en rappelle pas suffisamment pour pouvoir la juger de manière tout à fait objective

    Mais ce que je sais , c’est que j’aimais beaucoup ces séries des années 80

    Et quand je vois ce que les enfants regardent aujourdhui
    je me sens prise moi aussi de nostalgie

    Depuis ont a tiré sur tout ce qui bougeait …
    Et ce ne sont pas les séries actuelles , plus que absurdes parfois ,qui ouvrirons l’imaginaire de la génération actuelle ..

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s